Tiers lieu culturel

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus OK

Agenda

Exposition
Monsonges
3 Déc
12 Déc

Monsonges

Par Vladimir Vasilev
Accès aux horaires d'ouverture du Moulin
Entrée libre / Tout public

"Depuis une vingtaine d’années en tant que photographe, mon travail se situe dans le documentaire. Au-delà de toute démarche à définir, il s’agit plutôt du sujet par lequel je me projette comme étant un miroir de moi-même. Ainsi, les gens dans leur singularité donnent à voir un réel qui ne peut se dire.
Mon positionnement, dans tout ce que cela comporte de technicité et de posture, cherche à faire jaillir ce que la personne ignore d’elle-même, tout ça dans la logique d’un récit.
Chaque personnage et situation se succèdent et racontent une histoire immédiatement transformée par mon propre regard. Ainsi, la réalité prend une autre allure et vient présenter une autre réalité. Il s’agit d’une immersion dans laquelle l’attente et l’humilité sont les principaux pivots. Un cadre ne peut s’obtenir qu’à la condition d’une présence invisible : s’effacer au bénéfice d’une émergence du sujet."

Vladimir Vasilev a réalisé les prises de vues ainsi que les tirages de l'exposition.
Véritable souvenir réel, concret du projet de spectacle "Demain j'ai oublié", il permet de prolonger l'action en « tournant » indépendamment du spectacle.

Vladimir Vasilev est né à Stara Zagora en Bulgarie. Il commence la photo dès 15 ans, tout en suivant des études d’ingénierie civile. En 1998, il décide de consacrer sa vie à la photographie et quitte son pays trois ans plus tard. Ses images fortes aux noirs intenses, contrastées, généreuses et épiques, comme sorties d’un film d’Eisenstein, ne font rien pour cacher ses origines : Vladimir Vasilev est slave jusqu’au bout de son objectif. Il est lauréat du Grand concours photo du webzine Humanistic Report avec le reportage EUROPE A 27 en 2009. Et finaliste du Prix SCAM Roger Pic en 2010.

Partager

Google Plus

Abonnez-vous à notre newsletter !

Veuillez renseigner votre adresse email et recopier le code anti-spam.

captcha 

Suivez-nous !